Besnoitiose : Pensez au dépistage à l'achat !

La Besnoitiose est une maladie contagieuse qui se développe dans le Cantal.

Plus répandue dans le Sud de la France, elle semble s’étendre depuis les années 2000 sur le territoire national, en grande partie suite à des introductions de bovins porteurs.

Cet été, le nombre de cas semble se multiplier dans le département.
Cette maladie parasitaire, transmise par les taons ou par les stomoxes (mouches piqueuses que l’on rencontre couramment sur les exploitations) se diffuse très rapidement lors de l’introduction d’un bovin contaminé.

On a pu déterminer qu’à partir d’un animal porteur de la maladie, le taux d’infestation augmente de 30 % par an à l’intérieur d’un troupeau. De plus, ce type d’animal peut rester porteur pendant dix ans.

C’est pourquoi à partir d’un seul animal acheté, tout le troupeau peut être rapidement contaminé.

Le risque de contamination existe aussi lors de regroupements d’animaux (estives, comices…) ou de rapprochement de troupeaux voisins.
Il est donc conseillé de réaliser un dépistage sérologique de la besnoitiose à l’introduction de tout animal (à partir de 6 mois), et de faire rentrer cette maladie dans les règlements sanitaires des estives ou des comices, surtout lorsque les animaux se rassemblent en extérieur (là où les taons peuvent piquer).

Cette analyse est réalisable au laboratoire du Cantal pour 6 € (tarif spécial achat) et il est préférable de réaliser la prise de sang avant le mouvement de l’animal pour plus de sécurité.


Pour plus d’informations sur la maladie, cliquez ici
Pour plus d’informations sur les aides du GDS, cliquez ici